Le petit Rien-du-Tout est un bonhomme haut comme trois pommes qui vit reclus au sommet de son arbre, un arbrafeuille caduque planté par ses parents parmi les grands sapins pédants qui le méprisent. Cette année, Rien-du-Tout est inquiet : l’arbre a l’air d’un bois mort malgré l’arrivée du printemps. Ses racines abîmées ne le nourrissent plus. C’est que le Rien-du-Tout ne les entretient pas. Il est grand temps que cela change. Il s’y faufile donc et entreprend un long périple qui le conduit dans les secrets de sa famille, jusqu’aux contrées lointaines du Là-Bas où sont nés ses parents. Il y découvre la vie paisible qu’ils y menaient avant le drame, apprend les causes de leur départ pour le Pays-d’Ici. Il y rencontre une culture qu’il porte en lui et qui lui paraît étrangère, trouve enfin les repères qui lui manquaient pour être heureux. De retour de voyage, le Rien-du-Tout, devenu Ptikelkin, s’épanouit au sommet de son arbre dont les racines bien soignées sont vigoureuses désormais.